Metrop engrais, Postbus 169, 3400AD IJsselstein, Pays-Bas.
Choisissez votre langue:
Metrop fertilizers

Metrop


Metrop


Metrop


Metrop

Info culture indoor.

Le rôle du PH.

Le PH est un facteur important qui est bien souvent mal compris.
Il faut savoir qu’une plante transporte des éléments dans l’eau, il est donc nécessaire que ces éléments y soient totalement incorporés afin que la plante en assimile le maximum. Et ceci dépend du PH de votre eau.
Le PH idéal est compris entre 5.4 et 6.0.


valeur ph
Valeur pH.
La disponibilité des composants des aliments dépend du PH.

Par exemple:
Si le PH est trop élevé, alors l’assimilation du Phosphore, du Manganèse et du Bore (B) est considérablement réduite, les carences se verront avec les feuilles de la plante qui seront comme brûlées.
Si le PH est trop faible, l’assimilation des éléments ne sera pas optimale, se qui engendrera des carences que l’on identifie par les mêmes symptômes ci-dessus : des feuilles brûlées.
Afin d’obtenir une vraie mesure du PH, il est nécessaire de le faire depuis le lieu d’absorption et non à partir de votre réservoir ou de votre eau de drainage.

Comment mesurer le PH?
La meilleure façon de mesurer le PH dans un système hydro ou en NFT est d’extraire un peu d’eau de votre système avec une seringue et d’effectuer votre test de PH à partir de là.
Pour la culture en sol ou en coco, vous pouvez le mesurer avec un testeur de PH pour le sol, mais si vous n’en n’avez pas, vous pouvez également procéder ainsi:
1 > 30 min après avoir arrosé vos plantes, prenez un peu de votre substrat qui est encore mouillé,
      mettez-le dans votre main puis placez-y votre testeur de PH.
2 > De cette façon, vous compressez votre mélange juste là où il faut pour qu’il puisse faire sa mesure.
3 > En suivant ainsi cette procédure vous vous assurez que la mesure de votre PH est bien correcte.

Le PH dépend de la qualité du buffer de votre systeme ainsi que de l’eau (quantité de bicarbonate).
Si votre buffer est plein ou s’il est retiré, cela peut faire varier le niveau du PH du plus haut au plus bas.
Beaucoup de soucis du à un PH trop faible peut facilement être résolu en remplaçant votre buffer.
AZ grass calcium est une bonne solution pour remédier à cela, mais faite attention, car s’il y en a de trop votre PH sera trop élevé.

Copyright Metrop Hydroponics 2004



Jour / nuit / hormones.

La proportion entre la durée de jour et la durée de la nuit s’appelle la photopériode. La plante commence à fleurir lorsque le jour se raccourci.

La croissance et floraison de la plante sont influencées par les phythormones. La plante secrète cette hormone le jour et la nuit mais la sécrétion diminue pendant le cycle journalier. L’hormone prendra le dessus pendant les 12 heures d’obscurité sur une période de 24h ainsi la plante commencera à fleurir.

Faites attention car quelques instants de luminosité pendant les 12 heures de nuit suffiront à interrompre le processus de floraison partiellement ou complètement. C’est la raison pour laquelle il est très important de ne jamais rentrer dans votre pièce de culture durant le cycle de nuit, même pas avec une lampe de poche!

Si la lumière est programmée sur 18h, les hormones ne prendront jamais le dessus et la plante restera dans un état végétatif et continuera simplement de grandir.
La lumière est également importante pour la production d’énergie.

6H2O + 6CO2

En d’autres termes:
Six molécules d’eau et six molécules dioxyde de carbone produisent:
1 molécule de sucre et 6 molécules d’oxygène.

Ou encore:
L’eau, le carbone et la lumière font de l’énergie.

Plus il y a de lumière, plus la plante produit d’énergie, et ceci dépend bien entendu de l’apport nécessaire en eau et en CO2.

Certain ont une astuce durant le deux dernières semaines de floraison, ils augmentent le cycle de jour, et le passe de 12h à 14h.

La plante a assez d’hormones à ce moment là pour pouvoir continuer de fleurir sauf qu’elle a 2h en plus chaque jour pour produire plus d’énergie (et donc 2h en moins pour utiliser cette énergie).


EC.

L’EC signifie Electro-Conductivité (ms/litre).
C’est ainsi que l’on mesure la quantité des sels qui sont utiles et inutiles dans l’eau.
Le testeur d’EC mesure la résistance électrique c’est pourquoi un support comme la terre a besoin d’être humide pour être mesuré.

Un testeur d’EC mesure la quantité de tous les sels minéraux.
Un EC de 0.1/100 litre ne sera pas forcement identique d’une marque a l’autre.

Dans la plupart des engrais il y a beaucoup d’éléments tel que le chlore, le cadmium et autres. Ces sels seront tous mesurés avec l’EC et peuvent donner de fausses idées des nutriments disponibles pour la denrée.

Les cultivateurs qui sélectionnent leurs plants sur la base de leur rendement veulent avoir une meilleure assimilation des sels minéraux afin d’avoir des résultats finaux plus important. Ces sels doivent être disponible dans la solution de nutriments de façon équilibrée pour s’assurer qu’une absorption maximum puisse se faire.

Dans un système NFT ou en hydro la meilleure façon de mesurer l’EC est d’extraire de l’eau de votre solution à l’aide d’une seringue et de mesurer ainsi.
Pour le sol et la coco, mélangez un peu de votre substrat dans de l’eau pure ou distillée et mesurez après un court moment. De l’eau courante fera l’affaire mais ne sera pas aussi fiable.


Température et énergie pour la plante.

La température est un point important et si elle n’est pas correcte la plante grandira moins voir pas du tout.

Afin d’obtenir la meilleure croissance et floraison durant le cycle de jour et de nuit de la plante, les recherches et les expériences nous ont appris que la température idéale autour des feuilles se situe entre 24 et 26 degrés Celsius pour tous types de végétaux.

Tout l’art de la culture est de s’assurer que durant le jour la plante produit le plus d’énergie possible et que la nuit elle utilise au minimum.
Il est possible de stimuler la production d’énergie durant le jour en augmentant le CO2 et la lumière stimulant ainsi l’évaporation en dessous des feuilles chez des plants matures grâce à la circulation de l’air.


Croissance température et énergie diagramme
Energie / temperature graph:
Assimilation –respiration – croissance

Les additifs.

Les additifs, également appelés « boosters », fonctionnent tous invariablement de la même façon, à l’aide des acides aminés.
Certain d’entre eux peuvent avoir des hormones dans leur composition, mais normalement la base sont les acides aminées.
Les acides aminées peuvent être obtenus par la fermentation, l’hydrolyse, ou par des processus bien plus complexe tel que la biosynthèse.
Certains acides aminés s’associent pour former une spirale, ils agissent comme une clef à tel point qu’ils s’associeront avec un seul code ADN.

La spirale peut pénétrer la paroi cellulaire de la plante mais nécessite de faire moins de 1500 Dalton de long avant que la paroi cellulaire ne le laisse pénétrer.
La spirale finira par aller dans le noyau de la cellule ou se trouve l’ADN.
Les structures de l’ADN sont comme de petits interrupteurs qui ont leur propre fonction tel que la longueur, la taille, la couleur des feuilles etc. Ils déterminent la totalité de la forme de la plante en dessous et au dessus le sol.
Tout comme un humain, une plante doit faire face au stress. Par exemple, lorsque l’on fait des boutures dans la vie d’une « plante mère » le simple fait de lui couper des branches laisse des séquelles qui devront être réparées.

Les symptômes du stress s’observent souvent au niveau des feuilles par exemple:
La structure de la feuille peut être affectée et présenter une ramification moins importante.


stimulateur de fleur

> Fermentation / hydrolyse:<
L’inconvénient de la fermentation et de l’hydrolyse est que cela se limite au nombre des différentes spirales et ainsi le nombre de ses fonctions. Ce qui le constitue est immuable malgré qu’il puisse être souvent dilué (la dilution est souvent si importante qu’il ne reste parfois guère de fonctions à ces produits).
Il y a aussi des produits qui sont appelés « organiques» et qui peuvent être de même pollués par des impuretés tel que des métaux lourds toxiques et biologiquement dangereux pour l’homme et les plantes.
L’inconvénient qui reste évident est que les spirales aminées font plus de 10.000 DA, par conséquent l’absorption de ces spirales prend plus de temps parce qu’elles doivent être de plus petites taille pour être accessible à la plante à l’aide des enzymes.

> Biosynthèse:<
L’avantage de la biosynthèse est que plusieurs spirales différentes peuvent être changées et multipliées et donc bien plus de fonctions.
Un produit issu de la biosynthèse stimule non seulement les différentes fonctions des racines mais également la production d’hormones essentielles à la création de feuilles de structures fruits et de branches.
Ces spirales aminées sont sans impuretés ni maladies, ce qui est bien évidement meilleur pour le bien être des plantes et des hommes.
Il y a un net avantages à utiliser des spirales aminées issue de la biosynthèse, celui de leur taille qui atteint seulement 700DA de long ce qui veut dire que la plante peut commencer l’absorptions immédiatement et atteindre les cellules de la plantes ce qui implique que le processus de stimulation de croissance et la floraison se fait bien plus rapidement.
L’inconvénient de la biosynthèse est que son processus est complexe et technique, et donc ces produits sont difficiles à produire.

Copyright Metrop Hydroponics 2004



stimulateur de fleur
AminoRoot biosynthèse stimulateur de croissance et racine.
AminoBloom biosynthèse stimulateur de fleur

Calcium pour la plante.

Apres la nitrogène, le phosphore et le potassium, le calcium est le 4eme élément le plus important pour une plante.
L’ajout de calcium dans la solution procure d’avantage de nourriture pour la plante en repoussant les ions. En plus, le calcium avances l’analyse de la substance organique, au travers duquel plus de nutriments seront disponibles.
La production obtenue serra plus fructueuse après avoir ajoutée du calcium car le substrat devient ainsi plus fertile. EN d’autres termes, la capacité d’assimilation de la plante est augmentée et lui permet d’épuiser les éléments disponibles dans son substrat.
Il est simple de parer à cet épuisement en rajoutant des nutriments afin de répondre à la capacité maximale d’absorption de la plante.
Cela ne solutionnera pas seulement le problème d’épuisement, mais cela favorisera un meilleur rendement durant la récolte.

Le calcium est essentiel pour la plante, il neutralise les acides qui, s’ils n’était pas contrôlés empoisonneraient la plante. Par exemple, l’acide oxalique et le calcium se trouvent tous les deux dans une certaine configuration dans le mur cellulaire des protéines.

Si la plante ne contient pas assez de calcium ils formeront de longues tiges fines, les feuilles seront faibles et les racines n’atteindront pas leur croissance optimale.
Il faut du bore pour la fabrication du calcium et des protéines dans la plante.
Le bore agit comme une couche de renforcement pour fabriquer ces éléments au sein du mur cellulaire.
Seul le PH du milieu de culture nécessite d’être en dessous de 6.0 de sorte que le bore puisse être absorbé.


Metrop Hydroponique Calgreen calcium engrais

La protéine le calcium et avec l’aide du bore (cela devient de la vitamine B12) renforcent la cellules de la plante, cela donnera une plante plus résistante avec moins de chance de développer de la moisissure, et vous obteindrez de meilleurs resultats.


Calgreen usine de poids.

Buffer.

Il est possible de faire des erreurs avec les engrais. L’erreur la plus fréquente est celle de perturber l’équilibre en ajoutant trop d’un certain type d’ions (sels).
Le stabilisateur répare partiellement cette erreur en capturant les ions. Ils disparaîtront du liquide du sol, ce qui empêchera le surplus de sel.
Ce surplus aurait eu une influence nuisible sur le fluide de la cellule depuis les filaments des racines.
L’eau serait alors séparée du fluide de la cellule de part la haute concentration d’ions au dehors de la cellule.
Cela continuerait ainsi jusqu'à ce qu’il y ait un équilibre des sels dedans et dehors.
Le rejet de l’eau donne un effet qui est celui des feuilles brûlées encore une fois.
Les engrais qui sont moins chers contiennent beaucoup de sels, la plupart desquels sont seulement partiellement des nutriments pour la plante.
Ces sels, appelés parfois « matériaux lestes », peuvent rendre la plante plus sensible a brûler plus tôt parce qu’il se développent dans le système de culture. Par conséquent, le mélange ne sera pas économiquement recyclable pour la prochaine croissance et devra être remplacée.
Au final retenez que les engrais bon marcher vous coûterons plus cher au bout du compte : de plus petites récoltes, plus de maintenance durant votre culture, sachant qu’il faudra très certainement remplacer votre mélange pour chaque cycle de croissance.


Humidite.

L’humidité est peut être le facteur de croissance le plus sous-estimé.
Nous utilisons le pourcentage d’humidité pour mesurer ou changer cela.
L’humidite relative.
Un air trop sec L’humidité accéléra l’évaporation des liquides des feuilles et l’air humide retardera l’évaporation.
Une plante devra toujours être capable d’évaporer de l’eau de façon à retrouver une eau nouvelle qui vient de votre mélange qui contient de nouveaux nutriments.

En fait, une plante c’est un peu comme une pompe qui fonctionne à l’énergie solaire.
Quand le pourcentage d’humidité est trop faible, l’évaporation de la plante se fera plus intense que ce qu’elle peut absorber et finira par avoir des difficultés à pousser, ou bien encore s’assécher complètement.
En revanche, si l’humidité est extrêmement élevée, la plante finira par cesser de pousser.
Il est donc important de trouver le pourcentage d’humidité qui soit juste.

Pour commencer, les boutures ont de petites racines, et ne peuvent pas absorber beaucoup d’eau. Le pourcentage d’humidité idéal sera de 80% durant les trois premières semaines, cela vous permettra d’obtenir une croissance maximale.
Ensuite, durant la 6eme semaine, le pourcentage d’humidité sera de 60%.
Durant la 7eme semaine, il faudra diminuer encore a 40%.
En dessous de 40%, l’évaporation se fait très rapidement, il est alors difficile pour la plante d’absorber de nouveaux liquides. La plante aura pour réaction de fermer ses pores, ce qui arrêtera la croissance ainsi que la floraison. Cet arrêt réduira par conséquent votre récolte.

La température de l’humidité est également importante. Il existe des systèmes capables de relâcher de la vapeur d’eau froide dans l’air.

Une brume froide réduira la croissance de la plante, il est préférable d’utiliser de l’eau tiède.
Pour ceux qui n’ont pas d’humidificateur vaporisez simplement les feuilles durant les 6 premières semaines.


Gaz Carbonic le CO2.

Le CO2 se trouve dans l’air. Le CO2 est généré par la respiration des plantes et des animaux, un produit entrela combustion et la décomposition de matériaux organiques.

La botanique nous enseigne que le CO2 est fait à partir de l’eau et du sucre.
C’est à partir de cela que la matière cellulaire génère l’amidon, les lipides.
Les protéines contiennent également du carbone.

Nous comprenons ainsi pourquoi la matière sèche d’une plante est composée de 50% de carbonne.
Pour que la plante puisse développer de la matière, le carbone est un élément important.
L’air contient 0.03% d’acide carbonique, et ce petit pourcentage est suffisant.

6H2O + 6CO2- lumière = C6hH12O6 + 6O2

En d’autres termes:
EAU + carbone – lumière = énergie

Le plus il y a du CO2, le plus la plante fabriquera de l’énergie, s’il y a assez d’eau et de lumière.
Ceux qui cultivent et qui crée un petit courant d’air (par une grande extraction d’air et de petites ouvertures) avec « l’air fin » (petite quantité de CO2) auront toujours de petits plants sauf s’ils améliorent les conditions en équilibrant la pression de l’air.


Batteries et Rhizome.

Grâce a la vie dans le sol, une plante peux développer une résistance naturelle contre les maladies et les attaques extérieures.
Les bactéries peuvent être classées dans deux groupes principaux : les bactéries néfastes et les bactéries bienfaisantes, appelées les bactéries Rhizome.

Les Bactéries Rhizome peuvent être classées encore en trois sous catégories : -la nitrogène agglomérant les bactéries, qui les rassemble,
-le phosphate ne produisant pas de bactéries,
-les hormones qui produisent des bactéries.

Les racines secrètent les sucres ce qui fait que les bactéries sont attirées par les sucres. Les bactéries Rhizome doivent prendre l’avantage sur les bactéries néfastes afin de se protéger des maladies et pour fabriquer assez de nourriture pour la plante.
La façon la plus simple pour favoriser cette situation et donc d’ajouter ces bactéries.
L’autre avantage des Rhizome est que depuis les racines elles peuvent faire évoluer un PH incorrecte en un PH correcte pour la plante.

Une racine peut remplir au maximum 10% d’un pot, il n’est simplement pas possible de faire plus.
Il est possible d’augmenter la capacité de la plante ……….

Les filaments secrètent des sucres qu’ils n’utilisent pas autour des racines, ce qui attire les bactéries Rhizome qui sont déjà disponibles.

Par contre, il n’est pas possible de conserver une liquide prépare à base de bactéries, parce qu’elles ont besoin de sucre pour survivre. Sans sucre, elles ne peuvent survivre que 3 jours.
Une préparation de bactéries à base de sucre les ferait se démultiplier rapidement et votre bouteille exploserait.
Lorsque les sucres disparaissent, les bactéries meurent.
C’est pour cela que vous voyez souvent des liquides des bactéries ou des enzymes dans l’agriculture ou l’horticulture.



Copyright Metrop Hydroponics 2004

Metrop Hydroponie engrais liquide

Un engrais moderne est très bien équilibre et toujours biologiquement dégradable et soluble.